Notre histoire

L’histoire de l’APAM commence en 1959, lorsque plusieurs parents d’enfants handicapés mentaux, inquiets de leur situation quotidienne et de leur avenir, unissent leurs efforts pour leur trouver un cadre de vie et une occupation adaptés à leurs besoins. Jusqu’alors ces jeunes personnes étaient condamnées à l’inactivité, rejetées de la société et très souvent internées.

En septembre 1960, après une visite d’étude aux Pays-Bas, pays alors à l’avant-garde dans ce domaine, Madame C. Lambert-Vinchent crée dans les sous-sols de son habitation privée le premier atelier protégé pour handicapés mentaux de Belgique : l’APAM. 

L’atelier commence avec une équipe de 7 ouvriers masculins de 16 à 27 ans, travaillant pendant 5 matinées par semaine à des tâches manuelles sur des demandes spécifiques du secteur industriel.

Rapidement, le nombre d’ouvriers croît de même que les plages horaires de travail. En 1961 l’APAM s’installe dans des locaux plus vastes, d’une surface de 600 m², et, en 1963, la population ouvrière devient mixte.

Soucieuse de continuer à défendre son rôle social au service des personnes handicapées mentales, l’APAM accroît ses capacités de production par l’acquisition de machines semi-automatiques qui amélioreront le rendement et la qualité du travail, en particulier dans les secteurs de l’emballage, de l’électricité et du mailing.

En 1968, l’APAM déménage sur un nouveau site, à Ixelles, où elle dispose d’une surface d’exploitation de 1.575 m², augmentée en 1990 à 2.580 m². Des conditions de travail plus rationnelles permettent une activité plus performante des ouvriers.

En 1999, l’APAM s’installe au 130 chaussée de Drogenbos, un espace industriel de 6.000 m² d’accès plus facile, disposant de vastes entrepôts et de locaux adaptés à de nouvelles activités telles que le conditionnement alimentaire et le travail du bois.

En 2010, afin de répondre aux importants besoins d’entreposage de la section Jardins & Paysages, l’APAM fait l’acquisition d’un site voisin, situé au 112 de la rue de Calevoet, où seront transférées également la section mailing et une partie de la section conditionnement.

Premier atelier protégé pour personnes handicapées mentales créé en Belgique, l’APAM compte actuellement 140 ouvriers touchés par différents types de handicap (mental, sensoriel, psychiatrique etc….) encadrés par 25 personnes valides.